Cette année là !

Publié le par Coubertin

Cette année là !

En dépit de l'immense tristesse que nous ressentons suite à l'horrible tuerie de Nice, nous allons tenter de reparler de football. Afin de laisser la vie reprendre son cours, sans oublier les victimes innocentes et toutes les familles dévastées par ce terrible drame vers qui vont nos plus amicales pensées. Et pour cela, nous vous proposons un voyage dans le temps. De vingt-neuf ans, pour nous retrouver en 1987 et plus précisément au mois de juin.

Ayant achevé l'exercice 86-87 à la troisième place du groupe B de Deuxième Division, l'AS Cannes se trouva qualifiée pour disputer les barrages d'accession. Après un premier déplacement victorieux (2-1) à Caen, second du groupe A, les ascéistes gagnèrent le droit d'affronter Lyon au tour suivant. A l'issue d'une double confrontation âprement disputée, les hommes de Jean Fernandez éliminèrent les rhodaniens (1-0, 1-1). S'octroyant ainsi la possibilité de défier le dix-huitième de Première Division, Sochaux. Malgré une courte défaite dans le Doubs (0-1) lors du match aller, tout restait à faire lors de la seconde manche. Dans un stade chauffé à blanc et devant douze mille spectateurs enfiévrés, les joueurs au maillot rouge blanc renversèrent la vapeur (2-0). Après l'ouverture du score, oeuvre d'un certain ... Dusan Savic à la trente-cinquième minute, un missile de Dominique Barberat en pleine lucarne (à moins de vingt minutes du terme de la partie) propulsa l'AS Cannes en Première Division vingt et un ans après sa dernière apparition au sein de l'élite du football hexagonal. Retour qui allait durer cinq saisons. Pour ce qui reste assurément l'une des plus belles pages de l'histoire du club ! Or dans un an, cette épopée fêtera ses trente ans. A ce titre, il n'y aurait sans doute rien de plus exaltant que de célébrer cet anniversaire par une nouvelle accession et une réapparition de l'AS Cannes en championnat de France ! Pour atteindre cet objectif, nous ne manquerons évidemment pas, tout au long de la prochaine saison, d'accorder notre confiance à nos dragons.

Commenter cet article

Michel69 24/07/2016 08:31

J y étais et j en ai un souvenir précis et emu.
Biz a tous