Home, sweet home.

Publié le par Coubertin

Home, sweet home.

Après sept rencontres hors de ses bases (cinq à l'extérieur et deux sur terrain neutre), l'AS Cannes retrouvera samedi son stade historique. Celui qui, depuis plus de quarante ans (1975), reste le théâtre des plus beaux exploits du club rouge et blanc. Celui au sein duquel ont vibré plusieurs générations de fans. Et surtout, celui où nous espérons tous voir nos ascéistes reprendre des couleurs. Afin de poursuivre cette ascension vers des cieux ensoleillés c'est à dire plus conformes au standing (et, nous l'espérons, aux ambitions) de l'AS Cannes. Mais pour y parvenir, il va falloir tout d'abord s'extirper de cette Division d'Honneur méditerranéenne. En commençant pour cela par vaincre le voisin de l'Entente Fréjus-Saint Raphaël, actuelle lanterne rouge du championnat. Comme toute réserve, la formation varoise pourrait récupérer des joueurs issus de l'équipe première. Ce qui risquerait de renforcer singulièrement le niveau de l'adversaire et de compliquer la tâche des ascéistes. Ces derniers sont donc prévenus. Il faudra être extrêmement vigilants afin de s'assurer le gain du match. Et pour y parvenir, comme chaque week-end, faisons confiance à nos dragons.

Commenter cet article

Confianceman 01/04/2016 18:47

Confiance, ayons confiance...