Feu d'artifice rouge et blanc.

Publié le par Coubertin

Feu d'artifice rouge et blanc.

Après deux succès consécutifs en déplacement, l'AS Cannes enchaînait dimanche un troisième match à l'extérieur chez les marseillais de l'EUGA Ardziv. Même si nous espérions une nouvelle victoire, nul ne s'attendait à ce que la rencontre s'achève sur un tel score (7-0) qui s'apparente davantage à un tie-break de tennis parfaitement négocié qu'à une partie de football. En réalisant une telle performance sur terrain adverse, inédite en championnat depuis au moins trente ans voire davantage (et peut-être même dans l'histoire du club, il faudrait vérifier), les ascéistes effectuent une véritable démonstration de force. À laquelle ne paraît pas étranger l'apport de Darnet, revenu au club après une longue attente et auteur d'un doublé. Dans le même temps, Grasse ayant été tenu en échec à Marignane (0-0), l'AS Cannes se retrouve donc seule en tête du classement avec, ce qui ne gâche rien, les meilleures statistiques de la Division d'Honneur méditerranéenne. De quoi renforcer allègrement le capital confiance de nos dragons et bien sûr le nôtre par la même occasion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chris 25/02/2016 16:31

on avait déjà gagné 7-0 à l'extérieur en 93/94, en 64ème de finale dans les îles... de mémoire, Madar avait mis un doublé ou un triplé... Coincidence ou pas, à la fin de l'année, on était montés !

ConfianceMan 23/02/2016 10:56

La confiance est là... faisons-leur confiance !