L'horreur.

Publié le par Coubertin

L'horreur.

Il devait s'agir d'un week-end porteur d'espoir. En effet, l'AS Cannes était censée se rendre à Marseille pour tenter de décrocher un troisième succès consécutif en championnat. Éventualité qui aurait pu permettre au club rouge et blanc de s'emparer de la tête du classement. Renforçant ainsi la confiance placée en nos dragons. Hélas, des barbares en ont décidé autrement. En assassinant lâchement plus de cent vingt cinq de nos compatriotes, blessant également plus de trois cents cinquante autres innocents dont le seul tort était d'être français. Comme nous. Car avant d'être cannois, niçois, marseillais ou parisiens, nous sommes tous des citoyens français. Or, devant un massacre de cette ampleur, nous restons sans voix. Atterrés par tant de haine. Mais solidaires vis à vis des familles et des proches des victimes. Il y a plus d'un mois, après les terribles intempéries ayant endeuillé la Côte d'Azur, j'encourageais les sinistrés à garder confiance en l'avenir. Mais aujourd'hui, à chaud, après un tel carnage, je ne trouve pas les mots. Et le seul qui me vienne à l'esprit est ... courage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article