Horizon lointain.

Publié le par Coubertin

Horizon lointain.

Chaque année c'est pareil. La sensation ne change pas. Lorsque redémarre le championnat de France de Ligue 1, les interrogations sont les mêmes : "Quand y retournerons-nous ? Quand aurons-nous de nouveau le bonheur d'y participer ? Combien de saisons seront nécessaires afin d'espérer y regoûter ?" Avec une médiatisation de plus en plus forte occultant toutes les autres divisions, disputer une telle compétition reste un privilège peu commun. Réservé à une élite dont nous avons fait partie. Mais dont nous sommes tenus éloignés depuis trop longtemps. Pour s'en rapprocher, il faudra du temps. Or, il faut bien admettre qu'avec toutes les déconvenues subies par le club depuis une quinzaine d'années, le temps est une notion que tout vrai fan de l'AS Cannes sait désormais apprivoiser. Et avec laquelle il doit sans cesse composer. Car, à peu près chaque saison (hormis la dernière), les multiples promesses de renaissance se sont évaporées comme la rosée du matin. Engendrant leur lot d'amertume et de déceptions. Néanmoins, nous continuons à pousser notre équipe afin de croire en des lendemains qui chantent. Grâce à nos dragons, véritables gardiens du temple rouge et blanc avec qui nous avons contracté depuis toujours un véritable contrat de ... confiance.

Commenter cet article