Retour vers le futur ?

Publié le par Coubertin

Retour vers le futur ?

Alors que de nombreuses incertitudes demeurent, certaines choses semblent enfin rentrer dans l'ordre au sein du club ascéiste. Certes, il était temps car les semaines défilent et la reprise de l'entraînement, prévue début août, se profile à grands pas. Or, côté arrivée, nous apprenons celle de Mickaël Madar au poste d'entraîneur ponctuant ainsi une rumeur estivale récurrente. Avec son retour, car il s'agit de sa seconde vie en rouge et blanc, les souvenirs affluent. Notamment ceux relatifs à la saison 1993-94 où l'AS Cannes, promue en Première Division après un bref passage d'une année en D II, réalisa un magnifique parcours concrétisé par une éclatante sixième place, sous la houlette de Luis Fernandez. Débouchant ainsi sur une deuxième participation à une coupe d'Europe en quatre ans. Son duo d'attaque Madar-Priou fut l'un des plus prolifiques du championnat. En inscrivant 33 buts, la paire cannoise fit trembler toutes les défenses de l'élite. Sa signature au club en tant qu'entraîneur est donc accueillie avec une curiosité non dissimulée. Et une grosse dose d'espoir, en souvenir de ce glorieux passé. Malgré son inexpérience à ce poste, gageons que notre homme saura ramener l'AS Cannes vers des cieux plus cléments. Que son arrivée mettra un terme à la surprenante cascade de départs d'éléments prépondérants ayant engendré inquiétude et mécontentement chez les fans. Et que le retour d'un dragon de ce calibre contribuera à retrouver un niveau plus conforme au standing et à l'histoire de notre club. Afin de renforcer la confiance qui nous anime en dépit des errements et de l'incompréhensible et persistante absence d'explication de la part de nos dirigeants.

Commenter cet article