Égérie cannoise.

Publié le par Coubertin

Égérie cannoise.

Une égérie est une femme qui agit comme inspiratrice d'un homme de pouvoir, voire d'un écrivain ou d'un artiste. Elle désigne également une femme choisie comme l'incarnation d'une marque (dont elle devient l'« ambassadrice ») ou d'un label. Ce principe ne date pas d'hier. Dès 1890, Sarah Bernhardt vantait les mérites de la poudre de riz "La Diaphane" sur des affiches. Désormais essentiellement recherchées pour leur attractivité physique, les égéries attirent l'attention et font parler d'elles. En déclenchant un phénomène de bouche à oreille à propos de l'annonce, et par ricochet, autour de la marque représentée. Afin de valoriser le produit en question. Néanmoins, il n'y a aucune raison de restreindre l'utilisation d'égérie à certains secteurs d'activité (vêtements, cosmétiques, parfums,...). D'où cet article rédigé en parfait gentleman, sans la moindre arrière pensée. Et visant à consacrer cette superbe jeune femme opportunément vêtue de rouge et blanc (qui n'a certes rien d'un dragon !!) comme icône de notre chère institution qu'est l'AS Cannes. Afin de garder le sourire. Malgré les péripéties estivales. Et accessoirement, pour contribuer à faire parler de notre club et le voir bénéficier d'un capital sympathie supplémentaire. Or, quelles que soient les circonstances, il faut toujours conserver une certaine dose d'optimisme. Donc, avec une telle égérie, nous pouvons rester confiants, car l'opération séduction ne devrait plus tarder à fonctionner.

Commenter cet article