Place au derby.

Publié le par Coubertin

Place au derby.

Le derby est une rencontre sportive opposant deux villes voisines géographiquement. Ou deux clubs d'une même cité. Terme issu du vocabulaire hippique anglophone, il fut employé pour la première fois en football lors d'un match opposant Liverpool FC et Everton en 1914. En France, le plus couru est celui opposant l'AS Saint Étienne (dix titres de champion) à l'Olympique Lyonnais (titré sept fois). Pour nous, le derby a toujours été symbolisé par les confrontations avec le voisin Niçois. Ambiance électrique, public passionné et chauffé à blanc, tout était réuni pour faire de l'événement une question de suprématie départementale. Régulièrement disputé dans les années 80 et 90 (en D I ou en D II) et au tout début des années 2000, il cessa avec la relégation Cannoise en National. Et, hormis une double opposition l'an dernier en CFA, le vide demeure pour les supporters et risque de perdurer encore quelques saisons. Or, ce dimanche, pour le compte de la 22ème journée, l'AS Cannes recevra Antibes. Question proximité, pas de doute, il s'agira bien d'un derby. Qui aura de lourdes conséquences pour les deux équipes. Et dépassera la notion de rivalité sportive entre communes. Pour Antibes, menacé de relégation, le maintien est loin d'être assuré. Et pour l'AS Cannes, il est impératif de s'imposer afin de demeurer en tête. Donc, pour chaque formation, seule comptera la victoire. Aux supporters de pousser leur équipe afin d'y parvenir. A nos dragons de tout mettre en œuvre pour décrocher un succès qui nous rapprocherait un peu plus de la DH. Et, ils le savent, notre confiance leur est acquise.

Commenter cet article